█      jangada - floating airship shelters and systems

Nom du projet: Mot brésilien (tupi guarani) qui désigne soit un radeau (ou train) de bois flottant descendant un fleuve soit une embarcation maritime traditionnelle des côtes brésiliennes (troncs de bois grossièrement équarris, assemblés entre eux par des cordages et des chevilles et armés à la voile, similaire à la voile latine).
Dans le roman de Jules Verne La Jangada ou 800 lieues sur l'Amazone, la jangada est un village flottant. Elle est constituée de troncs liés ensemble par des lianes, technique propre aux jangadas indigènes traditionnelles. Mais ce radeau-ci mesure 300 mètres de long et 20 mètres de large. A l'arrière sont installés une maison de maître bourgeoisement meublée avec 5 chambres, véranda et jardin, des baraquements destinés au logement de 40 Indiens et 40 Noirs, des magasins; au milieu une chapelle et un presbytère; à l'avant un poste de pilotage.
Note: le mot jangada a fait son apparition dans la langue française en 1873, soit huit ans avant que Jules Verne écrive son roman.

Thème: Hangar flottant autosuffisant et autopropulsé.

But: La surface d'eau d'un lac offre une grande disponibilité spatiale pour l’opération des dirigeables; elle réduit les coûts d'utilisation d'une grande surface au sol; elle sécurise les opérations du dirigeable à l'écart des zones habitées et facilite la manœuvrabilité du dirigeable.

Les domaines de recherche:

  • jangada 1.0 - robotic maintenance
  • jangada 2.0 - aerodynamic design
  • jangada 3.0 - hydrodynamic design
  • jangada 4.0 - energy storage